Les 5 éléments dans les différentes époques et civilisations

Les 5 éléments se retrouvent dans un nombre impressionnant de traditions et civilisations au travers des âges. Très souvent, il est mentionné 4 éléments traditionnels (feu, eau, air, terre) accompagné d’un 5ème qui se trouve au centre et qui prête assistance à tous les autres éléments.

Nous trouvons les éléments dans la tradition Tibétaine (avec le Bardo Thödol appelé aussi «livre des morts tibétains»), dans l’Egypte Ancienne, chez les Mayas, les Aztèques, les Mexicains, les Celtes avec les 5 Dieux fondamentaux du panthéon Celtique, mais aussi la Grèce Antique avec les 5 corps platoniciens (Platon Timée 56s.) ainsi que la trétracis de Pythagore, ainsi qu’avec Empédocle et Aristote.

Dans les pays traditionnels des arts martiaux, nous retrouvons les 5 éléments avec, l’hindouisme, le bouddhisme Japonais (secte Shingon), la Chine avec le Feng Shui qui reprend les 5 éléments dans ses préceptes. On retrouve toujours ceux-ci en Chine dans le Wu Shu qui s’applique à l’analyse du comportement de 5 animaux en corrélation avec les 5 éléments de l’alchimie chinoise, tous comme encore dans le traité le plus ancien de la philosophie Chinoise datant de plusieurs millénaires: le Hong Fan, qui fait correspondre également un animal, un viscère, une couleur, une saveur, une plante, un mode de l’échelle musicale pentatonique, une planète, ce qui revenait à dire que tous ce qui se trouvait sur la terre pouvait être sous la dépendance d’un élément.

Plus récemment, dans la civilisation occidentale, nous retrouvons les 5 éléments à l’époque médiévale avec les bâtisseurs de cathédrale ainsi qu’avec l’alchimie où les éléments sont également utilisés. Par exemple, avec les bâtisseurs de Cathédrale, l’harmonie pentagonale des Phythagoriciens laissa sa marque dans l’architecture des cathédrales gothiques. L’étoile à cinq branches est placé dans le symbolisme hermétique au centre de la croix des 4 éléments : c’est la quint(5)-essence ou l’éther.

Il faut encore citer que les 5 éléments comme représenté symboliquement dans l’homme (bras écartés, celui-ci paraît disposé en cinq parties en forme de croix : les deux bras, le buste,le centre-abri jambes). Ceci a été magistralement représenté par le dessin de Léonard de Vinci avec l’homme microcosme-pointant les cinq points du pentagramme, aussi appelé "homme les recherches de Vitruvius et Leonard de Vinci, on découvre que les proportions humaines (ainsi la plupart des espèces vivantes) obéissent au nombre d'Or - la divine proportion - en quelque sorte véritable schéma mathématique de construction divine de "tous ce qui est - existe".

Vous trouvez ci-dessous un tableau exécuté par Feodor Tamarski représentant un "homme de Vitruve martial", représentant les éléments mentionnés ci-dessus associés aux 5 éléments traditionnels de l'ALC, à la symbolique maçonnique et à l'étoile tetraédique.

En réalité, Léonard de Vinci s'était lui-même inspiré des recherches et travaux de Marcus Vitruvius Pollio, un architecte romain qui vécut au Ier siècle av. J.-C., qui fut soldat romain en gaule et en espagne et qui finit comme architecte à Rome. Il est l'auteur d'un célèbre traité d'architecture, De Architectura, dont Léonard de Vinci s'est inspiré.

Encore plus proche de notre époque, Carl Jung le célèbre psychologue Suisse a lui-même repris les éléments comme distinction traditionnelle entre les principes actifs et masculins (air et feu) et passifs et féminins (eau et terre).
La symbolique initiatique des éléments a toujours été très forte et se retrouve dans de nombreuses civilisations sous diverses formes. A titre d’exemple, on trouve que la symbolique maçonnique a établi un tableau de correspondance entre les éléments et les principaux degrés de l’ascension initiatique (Boum, 45).

La mystique musulmane (Soufi) quand à elle établit 4 degrés d’évolutions (au départ il y a la réalité apparente – l’air, l’élément feu permet ensuite de brûler la réalité illusoire, pour ensuite commencer à appréhender la divine et unique réalité – l’élément eau, et finalement se fondre dans la totale et unique réalité (le Hak) – avec le seul véritable solide, l’élément terre.

Il est intéressant aussi de mentionner qu’un animal, le Dragon, est le représentant symboliquement des 5 éléments. Cet animal est souvent mentionné dans les différents écrits (la Chine, l’époque médiévale européenne, etc..) et ce sans que ces civilisations aient eu de contact direct entres elles, contact qui aurait pu les mythe.

Autant de preuves que l’inconscient collectif fonctionne bien, les 5 éléments, « par Dragon interposé » sont bien présents dans notre vie de tous les jours.

Pas étonnant que Bruce Lee aie été surnommé le «Petit Dragon».

On se rend compte que les 5 éléments constituent une base pour beaucoup de croyances et civilisations. Cinq, c’est l’univers manifesté, c’est le nombre de ce monde – la terre – avec ses 4 points cardinaux et son centre.

Peintures : Feodor Tamarsky