Sophrologie et dysthymie : comment respirer pour rester zen ?

Vous êtes une personne qui est régulièrement exposée aux tensions ou aux coups de stress ou encore vous souffrez de la dysthymie. Vous avez du mal à reconnaître la réalité et à évoluer dans vos activités quotidiennes.

Malgré toutes vos tentatives, vous n’arrivez toujours pas à trouver la paix intérieure.

Pratiquer la sophrologie peut vous aider à travailler votre respiration et rester zen.

Sophrologie et dysthymie comment respirer pour rester zen

Tout savoir sur la dysthymie

La dysthymie est définie comme un état dépressif chronique qui autrefois était nommé par la dépression névrotique.

Elle se manifeste par une perte d’intérêt pour des activités normales.

Elle se manifeste également par une faible estime de soi et un désespoir.

Chez certaines victimes, ce trouble de l’humeur génère un manque d’appétit et d’énergie, une baisse de la concentration et des troubles du sommeil.

Forme atténuée de la dépression psychotique, elle se caractérise par la perte du contact avec la réalité au point de développer des idées délirantes.

Elle est causée par un trouble de la personnalité et la présence de conflits inconscients.

Les autres causes sont les obsessions, les phobies.

Outre ces causes, cette forme de dépression est également causée par le dysfonctionnement de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine, la vulnérabilité génétique et l’épuisement professionnel.

Elle touche tous les sexes et tous les âges.

Par ailleurs, lorsqu’elle n’est pas vite prise en charge, elle s’aggrave et évolue en dépression majeure.

Pour l’éviter donc, il est important de suivre un diagnostic basé sur les critères du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

Ces troubles mentaux sont : la baisse de l’estime de soi, les sentiments d’inadéquation, le désespoir, la fatigue générale, l’humeur dépressive constante et le pessimisme.

Enfin, la sophrologie accompagnée des exercices de respiration permet aussi de la contrer.

Vous pouvez trouver plus d’infos sur terrafemina.com.

Les différents moyens de la sophrologie pour venir à bout de la dysthymie

La sophrologie est une pratique de relaxation qui est fondée sur la respiration.

Elle agit sur le corps et sur le mental.

Cette pratique demande des exercices quotidiens et permet, à ceux qui la pratiquent, de mobiliser leurs propres capacités et de chasser leurs tensions.

Si vous souffrez de la dysthymie, vous pouvez recourir à cette technique pour retrouver votre mieux-être.

Elle vous aidera à retrouver l’harmonie entre votre physique et votre mental.

Grâce à elle, vous allez retrouver le calme et prendre confiance en vous.

Elle dynamisera positivement vos qualités, vos ressources et vos pensées pour vous permettre de mieux utiliser votre potentiel.

En dehors de cela, elle vous aidera à mieux vous adapter aux nouvelles conditions de vie en société.

Vous allez mieux affronter toutes les problématiques liées au stress, aux tensions à l’état dépressif avec la sophrologie.

Cependant, pour bénéficier de tous ces avantages, il faut apprendre à bien respirer.

Pour ce faire, vous devez apprendre à pratiquer la respiration ventrale et la respiration pompage antistress.

La respiration ventrale

Pour la réaliser, posez une main ouverte bien à plat sur le ventre et la seconde main ouverte bien à plat sur le dos.

Les deux mains doivent être posées à la même hauteur pour qu’à l’inspiration, celle posée sur le ventre se soulève.

À l’expiration, les deux mains doivent se rapprocher l’une de l’autre et au fur et à mesure que votre ventre fait des mouvements.

Ensuite, lorsque vous respirez, vous devez rester à l’écoute de vos sensations et de ce que renvoie votre corps.

Cela vous aidera à mieux canaliser votre mental et à rester zen.

La respiration pompage antistress

Pour sa mise en application, restez debout et inspirez tout en remontant très haut vos épaules.

Crispez ensuite votre corps comme une éponge que vous pressez au maximum.

Lâchez et soufflez lentement tout en expulsant vos tensions.

Enfin, respirez et recentrez votre capacité sur l’instant présent.

Avec ces détails, vous pouvez désormais contrer la dysthymie grâce à la sophrologie et ses exercices de respiration.


Articles connexes :

Souffler dans un sac en papier pour arrêter une crise d’angoisse ?

Sophrologie et BPCO : comment mieux respirer ?